Équations de Navier-Stokes — Wikipédia

Introduction à R

rencontre du premier type r.r.1

Evolution temporelle du trou de ver. Il vous est possible de changer la variable Userdir par exemple:. L e membre de gauche des équations du champ sera donc recherché comme étant un tenseur de rang 2, symétrique et de divergence nulle et dépendant linéairement des dérivées secondes des potentiels de métriques.

Introduction

Mabey this is usefull for someone who is having the same problems as me. Pour les ajouter aux menus, consultez la doc de votre WM. Sommes-nous immobiles dans l'ascenseur qui baigne dans le champ de pesanteur terrestre ou sommes-nous en mouvement accéléré vers le haut?? Car pour les débutants il en faut des tuto comme ceux là! ALL à la fin du fichier.

Définissez votre umask pour être le seul à pouvoir voir vos fichiers et répertoires Dans le contexte décrit, on peut proposer de résoudre le problème par la création de deux groupes commerciaux et comptables. Selon la taille de la population d'utilisateurs à gérer, on pourra modifier ce fichier pour adapter la gestion à nos besoins. Dans notre cas, on utilisera des groupes: Ce fichier définit le fonctionnement par défaut, il est suffisamment documenté pour que vous puissiez vous débrouiller seul.

On peut y définir le shell de connexion proposé par défaut, le nom du répertoire contenant les home directories, l'endroit des squelettes, etc Comment faire pour que les homes soient créées dans un sous-répertoire de home portant le nom du groupe? L'ajout de groupes et d'utilisateurs se fait respectivement par les commandes addgroup et adduser. Consultez le man de ces commandes.

Faites le réglage du adduser. Testez ensuite le bon fonctionnement, en vous connectant en tant que certains de ces utilisateurs. Supprimez ensuite tous ces utilisateurs, ainsi que leurs répertoires man userdel. Les commandes chmod , chown et chgrp permettent d'attribuer, de modifier des droits sur les objets du file system fichiers et répertoires. D'autre part, un utilisateur peut appartenir à plusieurs groupes un groupe principal, et d'autres additionnels. Cela permet une certaine souplesse dans les droits, bien que seule l'utilisation des ACLs puisse permettre de tout gérer au prix d'une dangereuse complexité.

Pour ajouter un utilisateur dans un groupe additionnel, utilisez adduser user groupAdditionnel. Vous pourrez alors donner des droits à ce groupe, et l'OS évaluera les droits de chaque utilisateur par rapport à l'ensemble de ses groupes. Créez l'ensemble des comptes selon les régles définies en début de cet exercice: Le système de gestion de courrier demande à avoir un répertoire MailDir dans chacun des homes.

Les chefs de services Bill et Raymond ont la possibilité d'alimenter le site web création de pages Installez et testez les services telnet et ftp à partir de votre poste puis à partir d'un autre poste. Utilisez les traces dans les journaux pour identifier les problèmes.

Vous testerez l'accès à partir de votre poste, d'un autre poste. Pensez à relancer un service serveur chaque fois que vous avez modifié son fichier de configuration, ceci est vrai pour tous les services et ne sera plus répété.

Il est possible que le client ftp soit remplacé par un autre programme comme "lftp" par exemple. C'est ce programme qui sera utilisé dans le TP, vous adapterez si vous utilisez autre chose. Fondamentalement ça ne changera rien, mais lftp est beaucoup plus riche fonctionnellement que les clients ftp standard. Il supporte 6 méthodes d'accès ftp, ftps, http, https, hftp et fish. La freeduc-sup est configurée pour ne pas supporter les transactions et protocoles "non-sûrs". Si vous utilisez un client autre comme une knoppix par exemple,vous devrez installer le support ssl.

En vous aidant des exemples donnés dans "man hosts. Vérifiez que rien n'interdit l'accès au service ftp dans les fichiers hosts. Faites un test en utilisant un compte système existant, par exemple "lftp localhost -u util" si util est votre compte. Normalement c'est terminé, tout doit fonctionner.

La mise en place d'un service ftp anonyme demande plus de manipulations. Attention, prenez un "UID" libre. Vous pouvez en mettre d'autres, mais soyez prudent. Il reste à créer les comptes dans un fichier local passwd et group.

Vous avez, vous le programme "ls". Les librairies utilisées par le programme ls sont visibles avec la commande "ldd".

Si vous ajoutez d'autres programmes, il faudra y mettre également les bonnes librairies. Activez le service dans inetd.

Testez et vérifiez le bon fonctionnement de l'accès ftp anonyme en utilisant le compte "ftp" ou "anonymous" avec la commande:. Interdisez l'accès ftp avec TCP-Wrapper. Testez avec l'accès anonyme et en utilisant un compte authentifié.

On désactive en général ces services sauf cas très particulier, car les transactions ne sont pas cryptées. On préfère utiliser les services ssh, scp et sftp. Vous devez avoir un service sshd actif sur le serveur. Sur la version Live-On-CD, vous devez lancer le démon, car il n'est pas actif par défaut: Le lancement de ce serveur permet l'utilisation de ssh et de scp à partir de clients.

La première ligne exporte un fichier, la deuxième importe. Le compte utilisé est mlx. La transaction est encryptée avec ssh. Un des principaux risques sur les réseaux provient de "l'écoute" possible puisque toutes les données transitent, si rien n'est fait, en clair sur les résaeux. C'est à dire qu'elles ne sont pas cryptées. Il est ainsi possible de récupérer sans difficulté les mots de passe des personnes utilisant le réseau, leur messages, et d'espionner toutes leurs transactions, y compris celles passées sur des serveurs HTTP.

Ceci est lié à la méthode d'accès des réseaux. Le principe de la commutation par switch permet de limiter un peu les risques mais n'est pas imparable. Il existe des solutions permettant de sécuriser un minimum les transactions. Nous allons voir rapidement quelques modes d'utilisation de ssh et de logiciels comme scp, sftp, unisson et rsync afin de voir comment évoluer dans un environnement plus sûr.

En fait ssh ou Secure SHell, propose un shell sécurisé pour les connexions à distance et se présente dans ce domaine comme le standard "de fait". Mais ce n'est pas que cela. Nous allons essayer de voir quelques modes d'utilisation de ce produit. Dans une transaction traditionnelle, un client personne ou programme émet une requête TCP vers un serveur.

Il y a un processus serveur utilisant un port et un processus client utilisant également un port. Il y a donc un processus serveur et un processus client. Avec ssh, il sera possible d'établir un tunnel crypté ou chiffré entre le client et le serveur.

Sur la machine serveur vous allez avoir 2 processus serveurs. Le serveur pop3 et le serveur SSH. Sur le client, vous allez également avoir 2 processus. Le client pop3 et le client ssh. Le client pop3 se connecte au tunnel le client ssh local. Le serveur pop3, est relié au serveur ssh distant. Les transactions passent dans le tunnel.

Le client ssh devient un serveur mandataire proxy pour le protocole tunnelé. Le serveur ssh devient le client proxy pour le serveur. Sur le diagramme, le canal entre le port tcp de l'application cliente et le port client du tunnel n'est pas chiffré. Il en est de même entre le port tcp de l'application serveur et le port serveur du tunnel.

Seul, le canal entre les 2 ports du tunnel est chiffré. L'utilisation d'un tunnel ssh impose des contraintes. Par exemple, dans l'exemple ci-dessus, si vous voulez utiliser l'application cliente avec un autre serveur, il faudra recréer un autre tunnel et reconfigurer le client. Vous pouvez créer deux tunnels différents, mais vous devrez avoir deux applications clientes utilisant des ports différents. Tout cela convient bien sur des environnements simples, mais reste un peu contraignant si l'environnement est complexe.

Pour tunneler un réseau ou de multiples clients, le mieux est d'installer un serveur ssh capable de recevoir plusieurs connexions et servant ainsi de serveur proxy aux clients du réseau pour un service donné et routant les requêtes dans un tunnel sécurisé vers le serveur d'application concerné.

L'objectif est de pouvoir supprimer d'un serveur toute application utilisant des protocoles "non sûrs" ftp, telnet, rsh Avec ssh la totalité de la transaction entre un client et le serveur est cryptée. Le client a la possibilité d'utiliser des applications X distantes X11 forwarding à partir d'une invite shell dans un environnement sécurisé. On se sert également de SSH pour sécuriser des transactions non sûres comme pop3 ou imap par exemple.

De plus en plus, ces applications supportent maintenant SSL aussi bien pour les clients que pour les serveurs. Chaque fois que cela est possible vous devez utiliser une solution qui chiffre vos transactions.

Le client peut s'authentifier en toute sécurité, et accéder aux applications conformes aux spécifications du protocole. La couche transport assure le chiffrement et le déchiffrement des données. Elle assure également la compression pour améliorer le transfert. Le client et le serveur négocient plusieurs éléments afin que la session puisse s'établir. Lors du premier échange, le client ne connaît pas le serveur.

Le serveur propose alors une clé hôte qui servira par la suite au client de moyen d'identification du serveur.

Le risque de ce processus, vient donc surtout de la première transaction, où le client n'a pas le moyen d'identifier de façon fiable le serveur avec qui il communique. Un pirate peut dans certains cas, tenter de détourner cette opération.

Au cours d'un échange, le client et le serveur modifient régulièrement leurs clés. A chaque opération de renouvellement de clé, un pirate qui aurait réussi à décrypter les clés, devrait refaire toute l'opération. Une fois le tunnel sécurisé mis en place, le serveur envoie au client les différentes méthodes d'authentification qu'il supporte.

Dans le cadre d'une authentification par mot de passe, celui-ci peut être envoyé en toute sécurité puisqu'il est chiffré. Une fois l'authentification réalisée, le tunnel SSH peut multiplexer plusieurs canaux en délégant la tâche à des agents. Ici on voit dans la même session ssh, 2 canaux pour xclock, 1 pour xlogo et 1 pour la commande pstree. Chaque canal est numéroté. Le client peut fermer un canal sans pour autant fermer toute la session. OpenSSH est constitué de deux ensembles de fichiers de configuration, comme c'est en général le cas sur les services sous linux ldap, samba..

Il y a un fichier de configuration pour les programmes clients ssh, scp et sftp et l'autre pour le service serveur sshd. Voici les principaux fichiers de configuration:. Nous allons faire nos premières expérences avec ssh. Il vous faut un client et un serveur. L'idée est de mettre en place une procédure entre un client et un serveur qui garantit des transactions sécurisées.

A la fin, vous pourrez utiliser les ressources du serveur distant dans un tunnel, sans avoir à vous authentifier à chaque fois. Pour ceux qui ont déjà utilisé les commandes rlogin, rsh, rcp La différence fondamentale est que, avec ssh, tout est crypté. Pour cela vous devez mettre en place les clés qui serviront à ssh pour vous authentifier. Concrètement cela consiste à définir une paire de clés, une publique que vous mettrez sur le serveur distant, une privée que vous conserverez sur votre machine.

Cette commande a généré une clé DSA par défaut de bits. Vous devrez entrer une "passphrase". Entre 10 et 30 caractères. Mélangez majuscules, minuscules et chiffres. La clé privée doit ensuite être mise en lecture seule pour le propriétaire et aucun accès pour les autres.

Attention, il ne faut pas oublier la "passphrase", elle vous sera redemandée. Il va falloir maintenant copier la clé publique vers le ou les serveurs distants. Il est préférable que vous ayez un compte, sinon vous devrez demander à l'administrateur distant de réaliser la procédure. La clé privée reste sur votre poste client. Vous pouvez mettre plusieurs clés publiques sur le serveur, si vous le souhaitez ou si vous accédez au serveur avec plusieurs comptes d'accès différents.

On doit pouvoir maintenant réaliser des opérations commandes comme scp sur le serveur distant, sans avoir à saisir de mot de passe. Ici on va faire un "ls", sans ouvrir de session sur la machine distante. Le système distant ne demande plus le mot de passe, par contre il demande la "passphrase". Il va falloir aussi essayer de se passer de ça, car s'il est fastidieux de saisir son mot de passe, il est encore plus embêtant de saisir une "passphrase". Nous verrons comment se passer de ça avec un agent.

Envoyer une clé par mail n'est pas un système sûr, et même chiffré et signé cela ne garantit pas au destinataire que vous en êtes l'émetteur s'il ne vous a jamais vu. L'administrateur distant peut demander à ce que l'envoyeur justifie qu'il est bien celui qui a envoyé la clé. Il suffit pour cela de téléphoner à l'administrateur et de communiquer "la signature ou empreinte" finger print de la clé ou par sms. On utilise le même procédé pour identifier et vérifier la validité des clés gpg.

L'utilisation d'un agent, évite d'avoir à retaper la "passphrase" à chaque fois que l'on sollicite l'utilisation de la clé privée. Un agent stocke en mémoire les clés privées.

Voici comment activer un agent:. La commande met sur la sortie standard des variables environnement à déclarer et à exporter. On va maintenant exporter les clés. Cela consiste à les mettre dans le cache de l'agent avec la commande ssh-add. La commande demandera la "passphrase".. Nous n'avons plus besoin de taper le mot de passe, ni la "passphrase".

Pour supprimer une clé ici RSA de l'agent, utilisez l'option "-d". Pour étendre cela aux sessions X, si vous lancez l'interface graphique manuellement, cela deviendra par exemple:. Dans tous les cas, il est nécessaire que les variables d'environnement soient définies avant le lancement du serveur X, qui les exportera par défaut à l'ensemble de vos applications graphiques lancées sous X.

Ainsi, au prochain lancement d'un serveur X, vous n'aurez plus qu'à ouvrir une fenêtre xterm et taper la commande: Nous allons voir la redirection locale '-L' et distante '-R'.

La différence vient du sens de la connexion. Dans le relayage local, le client tcp et le client ssh sont sur la même machine. Dans le relayage distant ou "remote", le client ssh est sur la même machine que le serveur tcp. Dans la démarche qui suit, on utilise un client M0 et deux serveurs M1 et M2.

On considère que sur chaque serveur fonctionne un serveur ssh. On considère aussi que sur chaque machine on dispose d'un compte d'accès sur chaque machine identique avec les clés publiques installées. Cela évite une authentification à chaque commande ou l'utilisation de l'option '-l' pour préciser le compte à utiliser sur le serveur. Si on considère ces 3 machines: M0, la machine cliente, M1 et M2, des serveurs.

La syntaxe de la commande est la suivante:. La commande ouvre une connexion entre le M0: Ici localhost indique l'adresse de loopback de la machine distante, c'est à dire ici M1 et sur laquelle tourne le serveur sshd. La connexion est identique mais utilisera l'adresse de la M1 interface réseau plutôt que l'interface lo.

Il y aura une connexion un tunnel créé entre M0 et M1 mais la redirection est effectuée entre M1: Les transactions sont chiffrées entre M0 et M1, mais pas entre M1 et M2, sauf si un second tunnel ssh est créé entre M1 et M2. Les redirections de ports ne sont accessibles en théorie que pour les processus locaux localhost pour nous M0. Si la redirection était possible pour des clients MX ou MY ou des requêtes distantes qui viendraient se connecter su rM0: Sans parler de risques pour la sécurité car cela signifie que d'autres personnes pourraient utiliser à notre insu le tunnel que nous venons de créer.

Il est possible toutefois de passer outre avec l'option '-g' qui autorise des clients distants à se connecter à des ports locaux redirigés. La commande "lynx http: Ici le client ssh et le serveur TCP sont du même côté. La connexion est chiffrée entre M1 et M0. Cela ouvre une connexion depuis M1: Si un utilisateur passe une requête sur M1: Cela ouvre une connexion entre M0 et M1: Le canal est chiffré entre M1 et M0, mais pas entre M0 et M2. Enfin dernière remarque, il est possible de passer en paramètre le compte à utiliser sur le serveur qui fait tourner le serveur sshd.

Cette option permet par exemple de donner, à des machines distantes, un accès à un service sur une machine inaccessible autrement. SSH permet de "tunneler" des protocoles applicatifs via la retransmission de port. Cela représente un des plus importants intérêt de SSH. Permettre la création de tunnels "sûrs" pour des protocoles de transports "non sûrs".

Ce principe est utilisé pour des applications comme pop, imap, mais également pour des applications X Window. La retransmission de port mappe redirige un port local du client vers un port distant du serveur. SSH permet de mapper rediriger tous les ports du serveur vers tous les ports du client. Une fois que le canal de retransmission de port est en place entre les deux ordinateurs, vous pouvez diriger votre client POP par exemple pour qu'il utilise le port local redirigé et non plus vers le port distant avec une transmission en clair.

Nous avons bien vu les options '-L' et '-R'. De nombreuses autres options sont utilisables, par exemple:. Voyons comment créer un tunnel pour le service d'émulation VT par exemple. On va utiliser un port local compris entre et qui sont réservés pour des applications utilisateurs. On va prendre par exemple le port local Pour créer un tunnel on va utiliser la commande:.

Ici on utilise précise que le compte utilisé sur la machine distante sera M1. Vous devez faire cela si le nom du compte que vous utilisez sur le client diffère de celui que vous utilisez sur le serveur. On crée ici un tunnel entre le port local et le port distant Il est également possible d'ouvrir une session temporaire pour un temps donné. Cela évite d'avoir à fermer les connexions.

L'option -f, met ssh en tâche de fond. La session sera fermée automatiquement au bout du temps déterminé, seulement si aucun processus n'utilise le canal à ce moment. Le principe peut être appliqué à d'autres services. Voici comment utiliser un canal sécurisé vers une application ici un webmail qui ne l'est pas. En fait dans la réalité, je vous rassure, l'application présentée sur l'image offre toutes les options de connexion en mode sécurisé.

L'exemple donné est pris pour illustrer le propos. La connexion se fait sur la machine locale et sur le port forwardé. Ni le compte utilisateur utilisé, ni le mot de passe ne transitent en clair. Si vous avez plusieurs Vhosts, il vous faudra créer un tunnel par Vhost.

Attention, dans ce dernier exemple, il n'y a que l'authentification qui est chiffrée car le port 20 ftp-data n'est pas forwardé. Le déport d'application graphique fonctionne sur le même principe. Il est possible de tunneler des applications graphiques dans ssh.

Vous pouvez tout mettre sur la même ligne de commande, avec l'option "-f", qui "fork" l'application demandée. Notez le prompt, ici l'ouverture de session a été effectuée en tâche de fond -f.

Pour fermer le canal ssh, il suffit de fermer l'application. Dans la mesure où il est possible de passer des commandes à distances sur un serveur, sans avoir à saisir de mot de passe ou de "passphrase", on peut envisager l'automatisation de tâches entre machines et dans des tunnels, comme par exemple les sauvegardes ou la synchronisation de fichiers.

Il suffira pour cela de créer un compte associé à la tâche, lui créer une clé privée et exporter sa clé publique sur les différentes machines. Attention toutefois, les manipulations sur les serveurs requièrent un accès root. Cela signifie que votre compte opérateur, devra avoir un accès root sur le serveur ce qui n'est jamais très bon. Vous aurez intérêt à réfléchir à la façon de réaliser le traitement sans que ce compte opérateur ait besoin du compte "super utilisateur".

Si vous avez un serveur ayant un dm Desktop Manager comme gdm par exemple, disponible sur le réseau vous pouvez lancer les émulations X Window des clients en appelant le serveur. Par exemple sur le client faire:. Vous devez disposer d'une machine à l'extérieur sur laquelle tourne un serveur ssh et un proxy Squid par exemple.

Par défaut Squid utilise le port On met tout d'abord les autorisations à Squid afin qu'il accepte nos requêtes, sinon elles seront rejetées. Il ne reste plus qu'à configurer votre navigateur pour qu'il utilise le proxy local "localhost: Vous pouvez naviguer en toute sécurité, si vos requêtes sont espionnées au niveau du firewall de votre boîte, elle ne pourront plus être lues.

Cette configuration présente une limitation. Vous ne pouvez utiliser le proxy qu'à partir de la machine sur laquelle vous avez créé le tunnel M0.

Si vous êtes mobile dans votre entreprise et que vous souhaitez accéder à l'extérieur à partir d'autres machines, ou encore que vous voulez laisser cet accès à des amis qui utilisent le même réseau que vous, il faut procéder autrement. L'option "-g" va transformer votre machine en passerelle pour le tunnel.

Les autres n'auront plus qu'à mettre comme proxy, le nom ou l'adresse de votre machine et le port Si vous souhaitez par contre ouvrir le service de votre proxy à d'autres amis mais pouvant être dans d'autres boîtes ou sur d'autres réseaux, cela se complique un peu, car chacun d'eux doit pouvoir créer un tunnel vers votre proxy.

Il faut donc, sur votre proxy créer plusieurs ports d'écoute pour les tunnels et rediriger tout ça vers votre proxy. Ici on a créé sur le proxy 2 ports, et qui redirigent vers le port Il suffit ensuite à partir des machines distantes réseaux distants de créer les tunnels vers ces ports. Si vous ne souhaitez rediriger les requêtes que pour une machine site web en particulier vous pouvez créer un tunnel de la façon suivante:.

Ici, la configuration du navigateur ne change pas. Le proxy est le même. Vous évitez juste l'utilisation d'un squid si vous n'en avez pas. Remarque, dans le navigateur vous pouvez taper tout ce que vous voulez yahoo, wanadoo, google Si vous avez compris le principe pour le processus décrit ci-dessus, vous pouvez l'appliquer pour tous les autres services messagerie pop ou imap, news, cvs, vnc Si un admin faisait trop de rétorsion, ne dites plus rien, vous savez maintenant comment vous y prendre.

Cela procure un gain non négligeable par rapport à une simple "recopie" de toute l'arborescence dans le cas ou peu de fichiers sont modifiés. Si vous souhaitez "mirorrer" un disque local vers un répertoire que vous avez sur une autre machine sur internet, il vous faudra également passer par une procédure d'authentification. Si vous avez exporté votre clé publique sur la machine distante, vous allez pouvoir synchroniser les disques dans un tunnel sécurisé avec ssh et sans avoir à entrer votre mot de passe.

Par exemple, la commande:. Une autre option pour la synchronisation de disques distants est "unison". L'utilisation de ces commandes est relativement simple.

SCP permet de faire de la copie de fichiers. Pour copier ces fichiers localement dans un répertoire psionic on va utiliser:. On obtient un prompt, ici le système ne m'a pas demandé de m'authentifier. Pour avoir une liste des commandes, utiliser "help". Nous allons voir comment mettre en place un réseau virtuel privé qui s'appuie sur le protocole PPP dans un tunnel SSH. Cette solution va permettre de mettre en place sur les clients tout type de service mandataire proxy pour accéder en toute sécurité à des services serveurs, dans une liaison point à point, et ainsi utiliser des protocoles en toute sécurité, que ceux-ci soient chiffrés ou non.

Si vous ne connaissez pas SSH, je vous recommande de commencer par le document qui aborde le fonctionnement de ce protocole et la mise en place de tunnels sécurisés avec ce produit. Certains aspects qui sont abordés ne seront pas repris ici. La machine cliente est sur un réseau privé ou public.

Le serveur est sur une adresse publique. Mettre le serveur sur une adresse privée n'est pas compliqué, mais nécessite de mettre en place des tables de translation d'adresses sur les routeurs. Nous ferons donc sans cela pour ne pas multiplier les problèmes, mais dans la réalité les VPN servent surtout à relier deux ou plusieurs réseaux privés distants, relié par un réseau public ou "non sûr".. Le serveur dispose de tous les services dns, smtp, pop3, imap, proxy http s et ftp Les routeurs relient deux segments distants via internet ou tout autre type de liaison.

Ils peuvent être des pare-feu. Sans trop entrer dans les détails, nous allons faire un petit tour du protocole PPP puisqu'il en est question dans ce document.

Il supporte des liaisons point-à point synchrones ou asynchrones. Un protocole qui servira à l'encapsulation des paquets avant dépôt sur le média physique: HDLC est un protocole de liaison de données. LCP Link Control Protocol qui sert à établir ou rompre la liaison, qui permet de la tester et de la configurer.

Il n'y a pas un 1 protocole NCP, mais "n". En effet, chaque protocole de niveau 3 dispose de sa propre interface particulière. Un paquet PPP peut véhiculer plusieurs protocoles de niveau 2 ayant chacun un rôle, ou des paquets contenant des données de niveau 3.

Voici quelques exemples avec les numéros de protocoles. Ce protocole permet de déterminer les adresses de la liaison point à point entre les deux noeuds distants. Affectation statique ou dynamique des adresses, compression des entêtes IP Les numéros de protocoles sont stockés dans un champ "contrôle" du paquet PPP.

La première chose à faire est de mettre en place un moyen de lancer le daemon pppd chaque fois que vous voudrez mettre en place un VPN entre votre client et le serveur. Il y deux solutions. Soit vous créez un compte spécifique sur le serveur ce que nous allons faire , et qui aura en charge de lancer le daemon, soit vous utilisez votre propre compte. Dans un cas comme dans l'autre, la procédure est très similaire. Comme la liaison sera chiffrée dans un tunnel SSH, il est nécessaire de mettre également un moyen qui permette cela le plus simplement possible.

Cela est réalisé par un système de clé publique et privée. Si vous n'en avez pas vous pouvez vous en créer une. Ne mettez pas de mot de passphrase vous faites entrée, ce n'est pas vraiment utile. Vous êtes sur le client:. Vous avez la clé publique et la clé privée sur le client, dans votre répertoire personnel et dans le sous-répertoire ". Il vous faut copier la clé publique sur le serveur. Maintenant il ne reste plus qu'à déclarer cette clé publique comme valide et utilisable par le compte "VPN".

Vous êtes sur le serveur. Normalement vous devriez pouvoir vous connecter à partir du client sur le serveur en utilisant le compte VPN sans entrer de mot de passe. Si cela ne fonctionne pas, et que le serveur sshd est actif, vérifiez que vous n'avez pas commis d'erreur de manipulation.

Reprenez bien la procédure. Si le serveur vous demande un mot de passe et que l'accès fonctionne en mettant un mot de passe, c'est que vous avez saisi une "passphrase".

Utilisez ssh-agent et ssh-add pour ne plus avoir à sasir de mot de passe. Si vous ne voulez pas utiliser de compte "VPN" ou autre mais le vôtre, il suffit de modifier le fichier sudoers en mettant votre compte à la place de "vpn". Nous allons pour cela, utiliser un script que vous pourrez adapter. Pour l'utiliser, il suffit de faire un ". Si vous obtenez quelque chose proche de cela, c'est que votre vpn est bien créé.

Le protocole a installé les routes de ces interfaces et qui viennent compléter celles déjà existantes:. Le routage est donc bien actif entre ces interfaces, nous allons pouvoir faire fonctionner des applications clientes et serveur sur ce canal. Sur le client, les applications sont configurées pour utiliser l'adresse ip affectée à ppp0.

Le dialogue peut être effectué sans chiffrement. Le paquet est délégué à SSH qui va chiffrer puis déposer le paquet sur eth0. Sur le serveur les paquets arrivent chiffrés sur eth0. Ils sont déchiffrés par SSH et routés sur l'interface ppp0 du serveur qui les délivre au service serveur.

Cela présente bien sûr un inconvénient: Il n'est pas toujours facile de trouver un bon compromis entre des options de sécurité par chiffrement tout en tenant compte des coûts que cela induit. Le schéma montre que chaque paquet subit deux traitements de plus que s'il était traité normalement pour l'émission, ce qui en génère également deux de plus lors de la réception. L'objet de cette manipulation est de vérifier simplement le bon fonctionnement du vpn à l'aide d'une requête DNS dig www.

La capture intercepte ce qui se passe sur eth0 et ppp0. Le trafic n'est pas chiffré. Maintenant on a bien un trafic sur ppp0. Noter qu'elle n'a pas d'adresse MAC car c'est une interface logique. Il s'agit bien d'une requête UDP de l'hôte source Ici le trafic n'est pas chiffré. Il s'agit bien de SSH et plus rien n'est lisible. La maquette fonctionne parfaitement, le service mis en place est le premier service proxy actif.

Il s'agit d'un service proxy DNS. Pour les services pop et imap il n'y a aucun difficulté. Il suffit de configurer le client pour qu'il relève les courriers sur Dans le premier cas, la procédure est assez simple.

Dans la configuration de votre client de messagerie paramètre envoi de message , vous mettez Si vous utilisez votre propre serveur SMTP local sur le client, il faut mettre l'adresse du client: Mais cela ne suffit pas. Par défaut, si vous ne précisez rien, un serveur SMTP envoie le message directement au destinataire.

C'est la fonction de routage du service SMTP qui assure cela. Il se base sur l'enregistrement MX de la zone destinataire. Pour faire cela, il faut configurer le serveur SMTP pour qu'il utilise l'interface eth0 et non pas ppp0. La configuration du client de messagerie contient, dans ce cas, l'adresse ip de eth0, mais en faisant cela, on utilise plus du tout le VPN. Pour utiliser le VPN mis en place, il faut indiquer au serveur SMTP local de ne pas envoyer directement les messages sur internet vers le destinataire, mais de les faire relayer par le serveur smtp du serveur.

Il faut lui indiquer qu'il doit accepter et traiter les paquets provenant de l'adresse Du moins entre les deux points du VPN et avec l'énorme avantage d'utiliser un serveur SMTP déclaré ou officiel qui répond aux contraintes de plus en plus draconniennes que mettent en place les FAI et les administrateurs systèmes. La mise en place d'un service proxy squid, ne pose pas non plus de difficulté une fois le VPN installé. Il doit falloir moins de 3 minutes pour installer Squid sur une debian.

Ensuite il faut juste lui indiquer les machines dont il doit traiter les requêtes. Comme le service sera installé sur un serveur public, on fera attention aux autorisations données afin de limiter les risques. Il ne reste plus qu'à configurer les clients d'accès navigateur pour qu'ils utilisent le proxy: Là encore toutes les transactions entre le client et le serveur seront chiffrées, et on bénéficie en plus d'un serveur de cache.

Vient enfin une page qui consulte cette base MySQL, donc: Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer? Par souplesse, je split mes données en 2 tables: Et voila, les racines sont là, il reste à remplir ces données et les exploiter.

Ici, les informations de connexion à la base MySQL sont en dur, à partir de la ligne On notera le chemin du fichier à parser à la ligne Egalement ici, on se rend compte de modifier eibtrace, par simplicité, en effet, une ligne de log se présente ainsi: Le script se lance en tant que daemon , pour ne pas oublier, faisons un petit init. Sans quoi, il se lance avant même que mysql ne soit lancé….

No such file or directory [l: Alors que le fichier existe et que knx-tail2mysql tourne. Tant mieux, je suis nul en AJAX! Les fichiers sont téléchargables ici: Je ne vais pas faire de cours de PHP, juste expliquer les grandes lignes du fonctionnement de mon interface web. Idem pour le slider, on place le curseur à la valeur correspondante avec affichage sous forme texte. Un autre exemple plus généraliste des maps sur image en CSS: A terme, le tout protégé par htacces ou authentification php.

Reste à voir comment gérer ça. Je met à disposition une image de la carte SD de mon Raspberry Pi. Sauvegardé avec Win32DiskImager, vous devriez pouvoir restaurer avec le même outil.

Car tu double le nombre de télégramme qui circule sur le bus… ex: Bravo pour le travail et les tutos! Super tuto, merci pour le partag. Je ne verrais même pas trop comment faire. Cool si ça marche avec ETS4! Merci pour le nouveau lien. Image dl et installée. Bref les débuts sont prometteurs, nickel.

Une question de base: Quel est le fichier avec le chemin à modifier pour changer le GA de la lumière? Ou directement en ligne de commande: Si on souhaite varier la lumière pour ces deux cas, comment procède t-on? Ainsi, la méthode de Chapman-Enskog , due à Sydney Chapman et David Enskog en et , permet de généraliser les équations de Navier-Stokes à un milieu comportant plusieurs espèces et de calculer l'expression des flux de masse équations de Stefan-Maxwell incluant l' effet Soret , de quantité de mouvement en donnant l'expression du tenseur de pression et d'énergie en montrant l'existence de l' effet Dufour.

Cette méthode permet également de calculer les coefficients de transport à partir des potentiels d'interaction moléculaires. La résolution mathématiquement rigoureuse des équations de Navier-Stokes constitue l'un des problèmes du prix du millénaire.

Cet article décrit diverses variantes des équations valables pour des milieux de composition homogène, les problèmes liés à la diffusion et aux réactions chimiques n'y sont pas abordés [ 6 ].

On utilise les notations conformes à la norme ISO [ 7 ] , [ 8 ]. Quelques identités vectorielles utiles pour cet article:. La formulation la plus utilisée fait appel à un référentiel fixe naturel lorsque l'on traite un problème stationnaire ou instationnaire dans lequel le domaine de calcul est connu à l'avance.

On fait alors appel aux variables eulériennes. Dans certains problèmes le domaine occupé par le fluide peut varier considérablement au cours du temps. Il s'agit donc de problèmes instationnaires. C'est le cas dans les problèmes d' explosion ou en astrophysique. L'accélération de la particule fluide est donnée par la dérivée particulaire:.

Celle-ci peut être scalaire, vectorielle ou tensorielle. En utilisant l' expression des opérateurs dans les divers systèmes courants de coordonnées il est possible de détailler les expressions des équations. En première approximation, pour de nombreux fluides usuels comme l'eau et l'air, le tenseur des contraintes visqueuses est proportionnel à la partie symétrique du tenseur des taux de déformation hypothèse du fluide newtonien.

Ces coefficients dépendent en général de la masse volumique et de la température thermodynamique, comme au paragraphe suivant. On utilise généralement l' hypothèse de Stokes pour relier la viscosité dynamique à la seconde viscosité:.

Compte tenu de l'expression du tenseur des contraintes visqueuses l'équation de quantité de mouvement se met alors sous la forme:. L'hypothèse de Stokes est vraie pour les gaz monoatomiques. Elle constitue une bonne approximation pour des fluides simples comme l'eau et l'air [ 10 ].

A contrario , de nombreux fluides complexes , tels que les polymères, les hydrocarbures lourds, le miel, ou encore la pâte de dentifrice, ne vérifient pas l'hypothèse du fluide newtonien.

On recourt alors à d'autres lois de comportement visqueux, dites non newtoniennes par exemple la loi du fluide de Bingham. La science qui étudie les relations entre contrainte et déformation pour de tels fluides est la rhéologie. Le système décrit ci-dessus est incomplet puisqu'il comporte 3 équations dont une vectorielle pour 5 inconnues dont deux vectorielles: On ajoute pour fermer le système des équations d'état de la forme.

Le système est alors fermé si l'on suppose vérifiée la loi de Fourier:. Les propriétés de transport, viscosité et conductivité, résultent d'une distribution hors d'équilibre thermodynamique dans le milieu ne satisfaisant pas la statistique de Maxwell-Boltzmann. On sait les exprimer en utilisant la méthode de Chapman-Enskog [ 10 ]. Elle est indépendante de la pression. La valeur exacte est plus proche de 1. Des calculs d'échanges au cours des collisions moléculaires permettent de préciser cette valeur, dépendante du gaz considéré et faiblement de la température.

La connaissance théorique pour les liquides est beaucoup moins avancée que pour les gaz et les prédictions dans ce domaine qualitatives: La connaissance des valeurs repose sur les mesures.

Imsges: rencontre du premier type r.r.1

rencontre du premier type r.r.1

Malheureusement, si la gestion de l'ACPI est bien présente dans les kernels 2. Vous démontez les capots, et vous cherchez à lire ce qui est écrit sur les puces ou les cartes. Vous pouvez identifier 2 hôtes actifs fe

rencontre du premier type r.r.1

Ensuite, utilisez le pavé numérique pour déplacer le pointeur. Si l'on s'arrête à l'ordre 0, après retour aux quantités dimensionnées on obtient les équations suivantes:.

rencontre du premier type r.r.1

Ils peuvent, quelque soit l'endroit où ils se trouvent, mettre en place un VPN entre le client et un serveur, sans avoir à se soucier de l'état du réseau sur lequel rencontre du premier type r.r.1 se trouvent, et peuvent utiliser quasiment tous les services réseau sans se préoccuper des règles installées sur les pare-feux, puisque tous les services sont routés dans le même tunnel. Voici un tout petit morceau du résultat 2. Attention, plus tard nous verrons la résolution de nom par un autre service DNS. Le temps s'écoule d'autant plus lentement que le champ de gravité est intense: Pour chaque tronçon, on a également le temps maximum, moyen et minimum de parcours du tronçon.